La souffrance ou pourquoi on n’a pas besoin d’être un moine bouddhiste pour méditer: Vipassana

Une chose dont on peut tous être sûr, c’est que tout le monde sur terre souffre. Certes à des degrés ou des intensités différentes, à des moments différents, mais personne ne peut éviter la souffrance. Alors d’une certaine manière on vit avec, on prend l’habitude et on oublie qu’en réalité on peut mettre fin à celle-ci. Ne serait-ce qu’une journée normale dans notre quotidien, on produit environ 80 à 90% de pensées négatives qui sont, en plus, en grande majorité répétitive. Que l’on ait une personnalité joyeuse et extravertie, ou calme et posée, nous sommes tous dans le même bâteau et nous sommes tous en train de mener une bataille intérieure, à chaque instant, même si les apparences sont trompeuses.

Pourquoi souffrons-nous ? D’où vient cette souffrance? La philosophie bouddhiste est basée, en partie, sur ces questions.
Les quatre nobles vérités sont :
La vérité de la souffrance,
La vérité de l’origine de la souffrance,
La vérité de la cessation de la souffrance,
La vérité du chemin menant à la fin de la souffrance.

Une question que je me suis posé récemment est pourquoi est-ce qu’il peut être aussi difficile de méditer. Si l’on regarde les choses de manière simple, méditer c’est juste passer du temps avec soi même sans rien faire d’autre. Méditer une demi heure est plutôt facile pour la plupart des gens, mais lorsqu’il faut le faire pour une heure ou plus. On sent l’impatience monter, les mains et les pieds qui gigotent, l’esprit qui s’agite et qui n’en peut plus de tourner en rond dans les pensées.

Lorsque j’ai fait le cours vipassana (Retraite de 10h de méditation silencieuse par jour pendant 10 jours), un moment donné j’ai réalisé qu’en fait, on est tous assis à souffrir en silence, du simple fait de passer du temps avec soi même. Pourquoi est-ce que c’est aussi dur ? Pourquoi nous ne nous supportons pas ? Parce que nous passons le plus clair de nos journées à s’occuper l’esprit dans le travail, les études ou les loisirs tels que les livres, le cinéma ou la musique. Alors que lorsqu’on a plus d’échappatoire, on se retrouve en face de notre propre vérité subjective. On se retrouve en face de notre souffrance, on se retrouve en face de je ne sais combien d’années d’émotions accumulées que l’on évite depuis tellement longtemps. Au cours vipassana, on n’a pas le droit de parler et on n’a rien pour nous distraire, pas de téléphone, ordinateur, musique, livre, etc. Il ne se passe rien, à tel point que notre vie n’est pas seulement en pause, mais représente plutôt un gros stop rouge. Bien qu’il n’y ait rien qui soit censé créer de la souffrance, on peut pourtant dire qu’on souffre pas mal là bas. Et c’est ainsi que l’on peut comprendre la deuxième noble vérité, l’origine de la souffrance est intérieure.

Il est vrai que des évènements peuvent être durs à supporter, un cœur brisé, un traumatisme, la maladie, la vieillesse ou la mort. Et ça peut être normal de souffrir de tout cela, même si on ne devrait pas. C’est pourquoi lorsque l’on médite c’est le moment on l’ou devient des guerriers et que l’on se lance dans cette bataille intérieure (La djihad dans l’islam). Et c’est pour cela que l’on fait la posture du guerrier au yoga. Une quête est forcément faite d’obstacles, mais lors de ce voyage intérieur il n’y a pas de défaite, exceptée celle de ne pas avoir essayé. La bataille est dure, on peut avoir accumulé beaucoup d’émotions négatives suivant notre histoire, mais une fois que le ménage est fait, que l’on a dépoussiéré notre esprit et notre cœur, enfin on peut laisser notre lumière intérieure s’illuminer et laisser apparaître notre vraie nature.

Je crois que ce que j’ai le plus aimé à vipassana c’est que vers la fin des dix jours je pouvais voir quelques rares visages s’épanouir, la preuve que des batailles ont été gagnées 🙂

«Tous les êtres vivants sont bouddha et ont en eux sagesse et vertus»- Bouddha

Advertisements

1 commentaire (+ vous participez?)

  1. rosmine
    Mai 21, 2014 @ 02:55:57

    tu nous donnes envie d’aller vers cette voie !

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :