La pensée

J’ai eu la chance de grandir dans une famille qui m’a appris dès le plus jeune âge l’importance de la méditation, mais il est difficile de comprendre la dimension de celle-ci quand on est enfant ou adolescent. Pendant longtemps, j’ai réduit le but de la méditation à “ne pas penser” chose impossible à faire du premier coup bien sûr. Alors d’une certaine manière je ne voyais pas la peine d’essayer, sachant que personne n’y arrive et que c’est bien trop dur. Qu’est-ce que la pensée ? D’où vient-elle?

On ne peut malheureusement pas être conscient de toutes nos pensées produites dans une journée, mais l’idée est d’essayer d’être de plus en plus conscient dans notre quotidien. Par exemple lorsqu’on rêvasse souvent dans le métro ou le bus, on peut “s’attraper” en train de penser. Quand ça arrive, on est plus le penseur, on devient l’observateur de la pensée. Ce n’est plus “il ne faut pas que j’oublie d’acheter des bananes en rentrant à la maison ce soir”, mais plutôt je suis en train de penser qu’“il ne faut pas que j’oublie d’acheter des bananes en rentrant à la maison ce soir”. On peut se demander quelle différence ça peut bien faire. Je vous propose un petit exercice. SVP faites d’abord l’exercice qui suit puis regardez les commentaires pour ne pas le gâcher. Pensez à la plus grande peur que vous ayez. Pas une peur “normale” comme avoir peur des araignées ou peur du vide. Une peur qui vient réellement de votre moi le plus profond. Soyez honnête avec vous-même. Par exemple pour moi ce serait j’ai peur de m’exprimer en public. Répétez “j’ai peur de ….” plusieurs fois à la suite pendant une ou deux minutes. Ensuite, répétez la même chose en commençant la phrase par “je pense que j’ai peur de ….” et une troisième fois avec “je suis en train de penser que…”

Quelle différence sentez-vous ?

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Normalement vous devriez sentir une distance de plus en plus grande entre la première et la dernière phrase.

L’idée est que la pensée positive ou négative devient une émotion négative ou positive. Elle vient de notre égo, mais on ne peut pas la contrôler, c’est pourquoi nous subissons nos émotions et notre vie, au lieu de la vivre tout simplement. Au lieu que notre égo nous contrôle, nous devrions contrôler notre égo. Choisir quoi penser et quand ou choisir de ne pas penser. La pensée n’est plus positive ou négative, elle est neutre, équanime et une. Notre énergie va là où l’on porte notre attention mais notre attention est toujours dans les pensées passé ou futur, alors nous gaspillons notre énergie.

Pouvons-nous vraiment continuer à vivre cette vie vide de sens où allons-nous commencer à vivre une vraie vie d’être humain ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :